Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral



presse:debut

Dossier de presse

Si vous avez connaissance d'articles de presse qui ne figurent pas ci-dessous, n'hésitez pas à l'envoyer à gase@parlenet.org.

Les infos pays de Ploërmel

Article paru le mercredi 26 mai 2010

Le Gase présenté vendredi

20100526-lesinfos-gase.jpg

Une épicerie nouvelle

François Merciol en est persuadé : le ticket de caisse est comme un bulletin de vote. Un véritable symbole qui signifie : « oui, j'accepte votre système ». Mais quand le modèle dominant ne convient plus au citoyen, quelles solutions s'offrent à lui ? Lorsque la grande distribution lui paraît illogique, une alternative est-elle possible ?

« Oui », répond François Merciol. Cet habitant de Cruguel croit dans les productions locales, les circuits courts. C'est pourquoi, avec sa femmes et d'autres couples de la commune, il souhaiterait mettre en place un Gase, un Groupement d'Achat à Service Epicerie, à Cruguel. Le projet sera présenté ce vendredi 28 mai, à l'occasion d'une réunion d'information ouverte à tous.

« Cette idée est née suite au forum social de Séné. Nous y avons suivi une conférence animée par un expert-comptable, qui présentait les dégâts de la grande distribution. Les fournisseurs, ce sont 70 000 entreprises, 300 000 exploitants. Il y a 60 millions de consommateurs. Et entre les deux ? Six centrales d'achat qui décident de tout. » L'objectif de François Merciol n'est pas de lutter à tout prix contre la grande distribution, mais de proposer un système où producteur et consommateurs noueraient une relation plus directe, plus logique, plus équitable aussi.

Pas de concurrence au commerce local

« Le Gase est une association à but non lucratif, donc les produits sont vendus à prix coûtant. Ça ne signifie pas toujours qu'ils sont moins chers : le but est de rémunérer le plus justement possible les producteurs. » En fonction du nombre de bénévoles, l'épicerie pourrait ouvrir deux à trois fois par semaine, dans un local qui reste à définir. Sur les étals, des produits de première nécessité choisis au préalable en commission d'achat. Des produits bio ou non, au maximum locaux ou provenant des filières de commerce équitable.

Vendredi, des bénévoles des Gase de Séné et Rochefort-en-Terre seront présents pour partager leurs expériences. Toute la population est la bienvenue, y compris les commerçants des environs. « Le Gase ne représente pas une concurrence. Au contraire, il développe le commerce local puisqu'il fait revenir les gens sur le secteur. »

Le maire de Cruguel Henri Ribouchon, partage cet avis Pour lui, le principe du Gase est « une très bonne idée », qui entre aussi dans la logique de circuits courts encouragée par le pays de Ploërmel. De plus depuis deux ans, l'épicerie multi-services de la commune est fermée. « Les deux projets sont complémentaires. Si l'épicerie était reprise, je souhaite que les deux travaillent en harmonie. »

Fanny Lancelin

Réunion d'information le vendredi 38 mai 19h, salle communale derrière la mairie. Renseignement http://gase.parlenet.fr ou 02.97.73.06.48.

Article paru le mercredi 2 juin 2010

Pour le projet d'épicerie

20100602-lesinfos-gase.jpg

Nouvelle réunion le 11 juin

Pour François Merciol, « la réunion de vendredi a été un succès ». Cet habitant de la commune avait proposé à la population de se retrouver autour d'une idée nouvelle : créer un Gase, un Groupement d'Achat à Service Epicerie. Finalement, une vingtaine de volontaire ont décidé de poursuivre l'aventure. Le projet d'épicerie équitable a pour but de proposer une alternative à la grande distribution, en mettant directement en contact producteurs locaux et consommateurs. Il permettrait aussi de redévelopper le commerce de proximité.

Mais le Gase a besoin d'adhérents pour exister, chacun donnant de son temps pour permettre l'ouverture de la boutique à divers moments de la semaine.

Une nouvelle réunion est programmée au vendredi 11 juin à 19h.

Renseignement sur http://gase.parlenet.fr ou au 02.97.73.06.48.

Le Ploërmelais

Article paru le vendredi 4 juin 2010

Commerce > Groupement associatif service épicerie

20100604-leploermelais-gase.jpg

Une épicerie associative

François Merciol vient de lancer l'idée d'un projet insolite à Cruguel : la création d'une épicerie associative. Rencontre.

A 45 ans, François Merciol est exaspéré… « A l'heure actuelle, seules six centrales d'achats dominent les échanges entre la grande distribution et les fournisseurs ! Les grandes surfaces exercent donc des marges exercent donc des marges arrières exorbitantes. Ainsi, les dégâts sont lourds : les petites productions ne peuvent résister à ce système autoritaire. »

L'alternative

Pourtant, François Merciol sait qu'il ne peut lutter contre ce processus. « Mais, nous pouvons proposer des systèmes sociaux alternatifs, comme les Gase, qui favorisent l'échange direct avec les producteurs locaux. »

Un Gase est un Groupement associatif service épicerie. Aujourd'hui, deux structures de ce genre existent déjà dans le Morbihan : l'une à Rochefort -en-Terre, l'autre à Séné. « Et demain, pourquoi pas à Cruguel ? , sourit François, notre projet consiste à créer une épicerie à fonctionnement associatif. On y privilégierait la vente de produits locaux et biologiques afin de favoriser le développement de circuits courts et équitables, en traitant directement avec les producteurs. »

Bonne volonté

Dans un Gase, les produits sont vendus à prix coûtant puisqu'aucune marge n'y est exercée. « Un Gase est une association, il ne cherche donc pas à retirer de bénéfices. »

Pour bénéficier des services du Gase, le principe est simple : « Adhérer à l'association et lui verser une cotisation mensuelle afin de subvenir aux charges. » Choix des produits, mise en rayon, vente, comptabilité… L'ensemble du fonctionnement de ce type d'épicerie repose sur la bonne volonté de ses membres.

Une vingtaine

« Le Gase est également un bon moyen de maintenir le commerce de proximité dans nos villages, reprend François, cela fait quatre ans que je suis installé à Cruguel. Mais je ne connais toujours peu de monde. La création d'un Gase permettrait de renforcer le lien social. »

Lors d'une première réunion publique, plus d'une vingtaine de Cruguélois ont répondu à l'invitation de François Merciol. Et nombre d'entre-eux semblaient intéressé par le projet. « Avec un tel effectif, nous pourrions facilement nous lancer dans cette aventure. Nous pourrions imaginer ouvrir nos rayons pendant une heure à raison de trois fois par semaine. »

Ouest France

Article paru le vendredi 3 juin 2010

Projet d'ouverture d'une épicerie nouvelle

20100603-oustfrance-gase.jpg

Vendredi 28 mai, à la salle communale, avait lieu une réunion d'information sur le projet d'ouverture d'une épicerie nouvelle à l'initiative de François Merciol, son épouse et deux autres couples. Vingt volontaires se sont proposés pour poursuivre l'aventure.

Cet habitant de Cruguel croit dans les productions locales, les commerces de proximité, les circuits courts. Il souhaite mettre en place un Gase (groupement d'achat service épicerie dans la commune). « Cette idée est née suite au forum social de Séné après une conférence avec un expert-comptable. L'objectif n'est pas de lutter à tout prix contre la grande distribution mais de proposer un système où producteurs et consommateurs noueraient une relation plus directe, plus logique et plus équitable. Le Gase est une association à but non lucratif, donc les produits sont vendus à prix coûtant, ça ne signifie pas qu'ils sont vendus moins chers : le but est de rémunérer le plus justement possible les producteurs ».

En fonction du nombre de bénévoles, l'épicerie pourrait ouvrir deux à trois fois par semaine.

Henri Ribouchon, maire, déclarait : « C'est une très bonne idée qui entre aussi dans la logique des circuits courts encouragée par le pays de Ploërmel, depuis deux ans l'épicerie multiservice de la commune est fermée, les deux projets sont complémentaires. Si l'épicerie était reprise, je souhaite que les deux travaillent en harmonie ».

presse/debut.txt · Dernière modification: 26/02/2012 17:25 par webmestre